Mot du Doyen

Photographie du doyen, Franck Fischbach

Chère étudiante, cher étudiant,

Venir étudier la philosophie à l’Université de Strasbourg, c’est inscrire vos pas à la suite de ceux d’illustres prédécesseurs  : ici ont étudié et enseigné avant vous Maurice Pradines, Emmanuel Levinas, Maurice Blanchot, Martial Gueroult, Jean Cavaillès, Georges Gusdorf, Paul Ricœur, Philippe Lacoue-Labarthe et Jean-Luc Nancy. Vous serez aussi ici dans le voisinage immédiat de grands historiens, sociologues ou psychologues strasbourgeois qui ont marqué de leur empreinte notre discipline philosophique : Georg Simmel, Charles Blondel, Marc Bloch, Maurice Halbwachs.

En rejoignant la Faculté de philosophie de Strasbourg, vous entrez aussi dans l’espace rhénan, dans une aire géographique et culturelle faite de la rencontre et de la fécondation réciproque des influences germanique et française, dans un espace tissé depuis le Moyen-Âge des intenses échanges entre philosophes, théologiens, savants, écrivains et artistes. En rejoignant le bâtiment de la Faculté par le jardin de l’Université, vous croiserez le buste de Goethe, après l’avoir aperçu une première fois sur la place de l’Université, devant le Palais universitaire sur la façade duquel vous reconnaîtrez sans peine les statues de Leibniz et de Kant. Venir à Strasbourg étudier la philosophie, c’est aussi être à deux pas de l’Université de Fribourg où vous recueillerez l’héritage de Husserl et de Heidegger, et à peine plus loin de Bâle où Nietzsche enseigna la philologie.

Mais vous ne ferez pas qu’hériter d’une histoire en rejoignant la Faculté de philosophie de Strasbourg : vous vous formerez aussi à une philosophie vivante, contemporaine et actuelle, ouverte sur les autres champs du savoir humain comme l'esthétique ou l'épistémologie, et attentive aux évolutions sociales de notre temps comme aux questions éthiques et politiques que nos sociétés adressent à la philosophie.


Franck Fischbach
03 68 85 64 69
f.fischbach@unistra.fr

(bureau 118)