Yves-Jean Harder

Maître de conférences en philosophie

Membre du Centre de recherches en philosophie allemande et contemporaine (CREPHAC, EA 2326)
Responsable de la préparation aux concours Agrégation et CAPES de philosophie

03 68 85 07 32 / harder@unistra.fr / bureau 113 A (1er étage)

Réception des étudiants : sur rendez-vous.



Domaines de recherche

Philosophie allemande (Kant, idéalisme allemand)
Métaphysique
Anthropologie (sociologie, structuralisme, psychanalyse)

Publications

Livre en nom propre

couverture du livre

Histoire et métaphysique, Chatou, les éditions de la Transparence, 2006

La métaphysique, la pensée ordonnée a son désir, n'est plus déchiffrable dans l'histoire. Elle n'a plus lieu, elle n'existe pas si exister veut dire arriver. On n'y reviendra pas. Elle ne peut plus être pensée à venir. Ni espérée, ni attendue. Mais ce divorce avec le temps la replace dans une situation qui lui est naturelle. Il avait fallu attendre la Révolution française pour qu'elle s'intéresse à l'histoire et cherche la trace de son propre désir. L'histoire n'avait de sens pour elle que comme signe attestant une disposition de la pensée. Le temps des prophéties est désormais révolu ; ce n'est pas le seul temps dans lequel la métaphysique puisse répéter son commencement. Elle n'a pas besoin du soutien de l'histoire. Cela ne signifie pas qu'elle soit anhistorique, au sens ou elle pourrait purement et simplement ignorer la temporalité et la souffrance du présent. Mais le rapport au temps est désormais marqué par la contradiction être de son temps, pour le philosophe, signifie appartenir à une culture sans philosophie.

Choix d'articles

« L’incommensurable », in Kant et les mathématiques, textes réunis par Fr. de Buzon et M. Le Du, Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, n° 26, second semestre 2009, pp. 57-80. [colloque organisé par l’Université de Strasbourg, EA 2326, du 25 au 27 janvier 2007]

« Les émotions du point de vue pragmatique », in Les émotions, sous la direction de Sylvain Roux, collection Thema, Paris, Vrin, 2009, pp. 161-184.

« Tout le monde » [l’anthropologie kantienne], Cahiers philosophiques de Strasbourg, n° 25, 1er semestre, 2009, pp. 15-41.

« De la certitude au système. La raison de la science selon Kant », Cahiers philosophiques de Strasbourg n° 32, 2nd semestre 2012, « La Science et sa logique », pp. 205-225.

« Ontologie et métaphysique chez Kant », in La réception de Duns Scot, Part 4, pp. 175-193, Aschendorf-Verlag, 2013.

« Dialectique et structure : Sartre, Lévi-Strauss, Lacan », Les Temps Modernes, 68e année, juillet-octobre 2013, nos 674-675, pp. 173-209.

« L’accès par la distance » (Préface à la réédition du Cahier de l’Herne sur Lévi-Strauss), Paris, Flammarion, collection Champs, 2014, pp. 7-20.

« Changer le lecteur – méditation nietzschéenne » (Préface à la réédition du Cahier de l’Herne sur Nietzsche), Paris, Flammarion, collection Champs, 2014, pp. 7-24.

« La chose : le réel et le rien », in La « chose » en psychanalyse,  sous la direction de René Lew, Paris, Lysimaque, 2014, pp. 317-350.

« Les rationalismes de Chomsky » (Préface à la réédition du Cahier de l’Herne sur Chomsky dans la collection Champs-Flammarion, juin 2015).

« Cioran cosmique » (Préface à la réédition du Cahier de l’Herne sur Cioran dans la collection Champs-Flammarion, juin 2015).

« Dialectique et structure : Hegel avec Lacan », Revue germanique internationale, CNRS éditions, 24/2016, pp. 11-24.

« La méthode de la métaphysique selon Kant », à paraître in La méthode, sous la direction de Patrick Wotling, collection Thema, Paris, Vrin [sous presse]. (OS-CH)

Travaux en cours

Ouvrage en cours : Le présent.

Le temps n’existe pas seul le présent existe. Le temps est une construction imaginaire, symbolique, sociale ; le présent est le corps en mouvement ; c’est le réel, distingué de la réalité. De ces propositions on tire une réflexion sur la pratique, et sur la politique du présent.

Organisation de colloques et journées d'études à venir

Informations à suivre

Émissions et enregistrements

La dialectique

Vidéo de 22 minutes pour le site philosophique www.infophilo.info (mars 2006).