Laurent Fedi

Maître de conférences en philosophie

Photographie de Laurent Fedi

Membre du Centre de recherches en philosophie allemande et contemporaine (CREPHAC, EA 2326)
Responsable de la licence de philosophie

03 68 85 64 60 / laurent.fedi@unistra.fr / bureau 220 (2e étage)

Réception des étudiants : sur rendez-vous

 



Domaines de recherche

Histoire de la philosophie française, fin XVIIIe – XXe siècle
Sciences humaines
Philosophie de l’éducation

Publications

Livres en nom propre

couverture du livre : la chouette et l'encrier

La chouette et l’encrier. Promenades dans les philosophies françaises de l’éducation, Paris, Kimé, 2011, 253 pages.

Cet ouvrage propose au lecteur une exploration des idées éducatives du dix-huitième siècle à nos jours dans l’espace culturel français. Il y est question de programmes d’études (d’Aguesseau, Bergson), de paradigmes et de métaphores (la loi de récapitulation), de problématiques contemporaines (laïcité, autorité) et de quelques principes philosophiques qui sous-tendent la pédagogie moderne (Freinet, Ferrière). Au cours de ce cheminement, l’éducation apparaît comme une question transversale qui concerne la civilisation, le destin des peuples et de l’humanité, la culture, les sciences, le passé et l’avenir, la place de l’individu dans la société. Le paysage cohérent qui se dessine au fil des chapitres apporte en même temps un éclairage sur l’esprit de notre système éducatif et sur ses évolutions.
couverture du livre : un débat sur l'inconscient avant Freud Un débat sur l’inconscient avant Freud. La réception de Eduard von Hartmann chez les psychologues et philosophes français (avec Serge Nicolas), Paris, L’Harmattan, 2008, 360 pages.Non seulement Freud n’est pas l’inventeur de la notion d’inconscient, mais il existe plusieurs traditions de pensée de l’inconscient qui ne font pas référence à Freud. La première débute par le best-seller du philosophe berlinois Eduard von Hartmann (1842-1906), qui, traduit en 1877, suscita une réaction immédiate dans les différentes écoles françaises de philosophie. Le dossier que nous présentons se compose de textes significatifs qui nous renseignent sur ce qui allait devenir une sorte de tradition française. L’inconscient y est compris comme l’ombre portée de la conscience, non comme un appareil psychique automne. Nous suivons ce fil conducteur au vingtième siècle chez Bergson et Merleau-Ponty, et jusqu’à Henri Ey.
couverture du livre : piaget et la conscience morale Piaget et la conscience morale, Paris, PUF, 2008, 160 pages.Psychologue et épistémologue, Jean Piaget (1896-1980) s’est intéressé au développement de la conscience morale, qu’il a envisagé comme une construction de normes obéissant à des mécanismes d’équilibration. Dire que les normes morales sont construites, c’est se démarquer de la conception aprioriste de la loi morale aussi bien que d’un déterminisme sociologique. Piaget n’abandonne pourtant pas l’universalisme de la démarche transcendantale puisqu’il interroge les conditions de validité des jugements moraux. Il ne délaisse pas davantage les sciences sociales mais instruit un examen critique des travaux de Durkheim qui lui semblent trop focalisés sur un type unique d’interaction. Ce livre montre la portée philosophique d’une théorie un peu oubliée aujourd’hui, dont « l’éthique de la discussion » de Habermas est pourtant un des prolongements les mieux attestés.
couverture du livre : Comte

Comte, Paris, Les Belles Lettres, coll. Figures du savoir (n°18), 2000, 174 pages (réédité en 2005/ traduit en portugais en 2008).

Auguste Comte (1798-1857) a inventé la sociologie pour théoriser et réaliser un type d’organisation sociale qui ne fût ni individualiste ni oppressif. Puis il a édifié une religion sans Dieu, entièrement dédiée à l’Humanité. D’où une vaste synthèse qui se présente comme un système de régulations anthropologiques et va bien au-delà d’une simple utopie. Comte constate le déclin irréversible du théologique, mais ne croit pas à la sortie du religieux parce que les sociétés ont besoin d’organisation et que l’unité humaine a sa source dans l’affectif. Une pensée qui concilie l’ordre et le progrès au lieu de les opposer déroute nécessairement le lecteur d’aujourd’hui. Mais c’est peut-être parce qu’il a su montrer les impasses de l’individualisme et qu’il a tracé une autre voie sans sortir de la modernité scientifique que Comte peut être lu, par hypothèse, comme un penseur pour notre temps.
couverture du livre : fétichisme, philosophie, littérature Fétichisme, philosophie, littérature, Paris, L’Harmattan, 2002, 336 pages.Le fétichisme est un incroyable concept migrateur, qui circule entre histoire des religions, anthropologie, sexologie et théorie de la marchandise. Parallèlement à ses migrations théoriques, le fétichisme connut un destin également étonnant en littérature. Images et concepts, ainsi, se répondent. C’est de cette surprise qu’est née notre enquête, qui réclamait une nouvelle théorie des relations entre philosophie et littérature. Ces deux activités se projettent l’une vers l’autre quand elles s’ancrent dans une même séquence problématique qu’il convient alors de mettre au jour de façon quasiment archéologique. Ce livre où l’on croise Charles de Brosses, Chateaubriand, Auguste Comte, Alfred Binet, Maupassant, Lévy-Bruhl, Karl Marx, Pierre Loti et Jules Verne, est un coup de sonde dans la protohistoire des sciences de l’homme. C’est aussi une analyse des illusions d’un savoir en excès qui verse dans l’imaginaire.
couverture du livre : Le probleme de la connaissance dans la philosophie de Charles Renouvier

Le Problème de la connaissance dans la philosophie de Charles Renouvier, Paris, L’Harmattan, 1998, 480 pages.

Charles Renouvier (1815-1903) propose une théorie de la connaissance centrée sur les lois de la représentation et dirigée contre l’Absolu, l’Infini et la Substance, c’est-à-dire contre les « idoles » de la métaphysique. Renouvier se réclame du kantisme, car pour lui les lois de la représentation donnent forme à notre expérience, mais il entend aussi débarrasser le kantisme du noumène et de la chose en soi. Comme Comte, il est phénoméniste, mais il rejette la philosophie positiviste de l’histoire et lui préfère l’idée de liberté. Ce penseur, qui méritait d’être redécouvert, exerça une influence considérable sur la philosophie française et sur l’enseignement de la philosophie en France.

Direction de numéros de revues

La réception germanique d’Auguste Comte, Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, n° 35 (premier semestre 2014), 412 pages.

Les philosophies françaises et la science : dialogue avec Kant (avec Jean-Michel Salanskis)
Cahiers d’histoire et de philosophie des sciences, SHFST, n° 50, ENS éditions, 2001, 250 pages.


Direction d'ouvrages collectifs

Les Cigognes de la Philosophie. Etudes sur les migrations conceptuelles (collectif), Paris, L’Harmattan, 2003, 236 pages.


Édition scientifique d'ouvrages anciens

Auguste Comte, Cours sur l'histoire de l'Humanité (1849-1851). Manuscrit de César Lefort. Texte établi et présenté par Laurent Fedi avec la collaboration de Michel Bourdeau et Olivia Leboyer, Genève, Droz, collection "Travaux de sciences sociales", 2016.

La responsabilité. Etude de sociologie de Paul Fauconnet [1920], EUD, coll. Corpus, 2010, 458 pages.

La liberté de conscience de Jules Simon [1883], EUD, coll. Corpus, 2008, 471 pages.

Méditations métaphysiques sur les vraies ou les fausses idées de la justice de Henri-François D’Aguesseau [1725] (avec Isabelle Brancourt-Storez), Fayard, coll. Corpus, 2005, 795 pages.

Les obsessions et la psychasthénie, de Pierre Janet [1903], Paris, L’Harmattan, 2005, 764 pages (2 volumes). Préface de S. Nicolas (pp. V-X), introduction de L. Fedi (pp. XI-XXXVII).

La Nouvelle Monadologie de Charles Renouvier et Louis Prat [1899] (avec Guillaume Sibertin-Blanc), Fayard, coll. Corpus, 2004, 598 pages.

L’Idée de l’Etat de Henry Michel [1895-1898], Fayard, coll. Corpus, 2003, 700 pages.

La Science de la Morale de Charles Renouvier [1869], Fayard, coll. Corpus, 2002, 930 pages (2 volumes).

Sur le Peuple, l’Eglise et la République. Articles de 1850-1851, Charles Renouvier (avec Raymond Huard, Roland Andréani et Jean-Claude Richard), Paris, L’Harmattan, 2002, 304 pages.

Manuel républicain de l’homme et du citoyen de Charles Renouvier [1848] (avec Maurice Agulhon et Jean-Claude Richard), Genève, Slatkine, 2000, 315 pages.


Articles (sélection)

"Bergson critique de Taine" Paru dans S. Abiko, H. Fujita, Y. Sugimura (eds), Considérations inactuelles. Bergson et la philosophie française du XIXe siècle, Olms Verlag, 2017, pp. 95-115.

« La psychologie de l’esprit scientifique chez Bachelard et ses prédécesseurs »
Paru dans la Revue d’histoire des sciences, T. 70-1 (janvier-juin 2017), p. 175-216.

« L’honneur est-il sauf ? Réflexions sur un concept à l’abandon » Paru dans Le Philosophoire, n°46, « L’élitisme », Automne 2016, pp. 107-121.

« La méthode historique ou méthode déductive inverse chez John S. Mill » Paru dans Cahiers philosophiques, n° 148/ 1er trimestre 2017, pp. 26-40.

« Entre Auguste Comte et le Brésil: la curieuse histoire des drapeaux » (en collaboration avec Elisabete Leal), Bulletin de la Maison d'Auguste Comte, n°15, déc. 2015, pp. 40-44.

« Henneguy et Renouvier, une entente intellectuelle à l'épreuve d'une philosophie d'école », in Proudhon par l'image, Nicolas Devigne (dir.), Ornans, Les Editions du Sekoya, 2015, pp. 439-456.

« Quel rôle pour l’enseignant ?», Sciences humaines, n° 263 (Octobre 2014), p. 30.

« La représentation de l’élément germanique dans la philosophie d’Auguste Comte», Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, n° 35 (premier semestre 2014), pp. 37-84.

« Le problème de Jésus (Raoul Francé). Présentation » (avec Pierre Francé), Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, n° 35 (premier semestre 2014), pp. 313-319.

« Lettre ouverte à Heinrich Molenaar (Ajam) » (avec David Labreure), Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, n° 35 (premier semestre 2014), pp. 347-356.

« Lettre inédite d’Heinrich Molenaar au Président des positivistes. Présentation », Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, n° 35 (premier semestre 2014), pp. 363-364.

« Manières de parler, manières de penser. Eléments pour une critique du langage », Cahiers philosophiques. N° 34, 3e trimestre 2013, pp. 80-106.

« Augusto Comte y la técnica », Revista Trilogia n° 7 (2012), pp. 173-190, Instituto Tecnologico Metropolitano, Medellin (Colombia / Colombie).

« Devenir autonome ou compétent ? », Le Magazine littéraire, n° 518, avril 2012, pp. 16-17 (dossier sur « la transmission »).

« Lipman  contre Piaget, une mauvaise querelle à propos de la philosophie pour enfants », Le Télémaque, Presses Universitaires de Caen, n° 42, novembre 2012, pp. 149-162.

« Psychologie et critique littéraire : Marcel Raymond, auditeur et lecteur de Pierre Janet », Janetian Studies, Actes du cent-cinquantenaire de Pierre Janet, n° spécial, n°4, 2011, pp. 11-24.

« Les paradoxes éducatifs de Rousseau », Revue philosophique, n° 4, octobre-novembre 2011, pp. 487-506.  

« La loi de récapitulation comme paradigme éducatif », Le Philosophoire, n° 33, Printemps 2010, pp. 111-140.

« Un cas de réception : Piaget, lecteur de l’Evolution créatrice », in Annales bergsoniennes IV, L’Evolution créatrice 1907-2007, Anne Fagot-Largeault et Frédéric Worms (dir.), Paris, PUF, Epiméthée, 2009, pp. 237-254.

« Les antécédents d’un partage : sujet et concept dans les philosophies françaises du XIXe siècle » ; in Le concept, le sujet et la science. Cavaillès, Canguilhem, Foucault, Pierre Cassou-Noguès et Pascale Gillot (dir.), Paris, Vrin, 2009, pp. 21-37.

« Prolégomènes à une déconstruction du discours intimidant », Le Philosophoire, n° 32, automne 2009, pp. 41-62.

« Doit-on rémunérer les producteurs d’immatériel ? Fourier, Comte, Proudhon », in La production de l’immatériel. Théories, représentations et pratiques de la culture au XIXe siècle, Jean-Yves Mollier, Philippe Régnier et Alain Vaillant (dir.), Publications de l’Université de Saint-Etienne, 2008, pp. 149-164.

« Le devoir comme application à soi d’une conduite acquise en fonction des autres », Le Philosophoire, n° 30, automne 2008, pp. 45-53.

« Pitié pour les animaux : une leçon de morale laïque et ses antécédents philosophiques au XIXe siècle », Romantisme, n° 142, 2008-4,  pp. 25-40.

« Désir et croyance chez Janet et Tarde », Janetian Studies, N° spécial, n°3, Actes des conférences du 6 juin 2008, Institut Pierre Janet, 23 rue de La Rochefoucauld, 75009 Paris, pp. 28-37.

« Piaget, disciple de Janet : héritage et convergences », Janetian Studies, N° spécial, n°2, Institut Pierre Janet, 23 rue de La Rochefoucauld, 75009 Paris, 2007, pp. 41-56.

« Automatisme et volonté dans la thèse de Pierre Janet », Psychiatrie, sciences humaines, neurosciences, éd. Springer, 2007, vol. 5, n°1, pp. 36-47.

« La pédagogie du chancelier D’Aguesseau », Corpus, n°52, 1e semestre 2007, pp. 165-194.

« Des idées-forces à la volonté de puissance : Alfred Fouillée, critique du vitalisme de Nietzsche », Corpus, n °53, 2e semestre 2007, pp. 117-141.

« Kfar-Yeladim ou le village des enfants : l’expérience pionnière de Pougatchev en Eretz-Israël, vue par Joseph Kessel (1926) » (avec Yaffa Wolfman), Le Télémaque, Presses Universitaires de Caen, n° 32, novembre 2007, pp. 137-147.

« Le critiche al razionalismo ristretto. Un filo conduttore nella tradizione epistemologica francese », Discipline Filosofiche , XVI, II, 2006, pp. 35-54.

« Emile Beaussire (1824-1889) dans la querelle de l’école sans Dieu », Le Télémaque, Presses Universitaires de Caen, n° 30, novembre 2006, pp. 137-152.

« L’épistémologie de Pierre Janet et le conventionnalisme », Janetian Studies, N° spécial, n°1, Actes des conférences du 27 mai 2006, Institut Pierre Janet, 23 rue de La Rochefoucauld, 75009 Paris, pp. 1-6.

« Le prince des philosophes : Aristote vu par Auguste Comte et Pierre Laffitte », in Aristote au XIXe siècle, Denis Thouard (dir.), Presses Univ. du Septentrion, 2005, pp. 209-230.

« L’individu et l’Etat : Henry Michel disciple de Charles Renouvier » + « Dossier : la Correspondance inédite de Henry Michel, lettres à Renouvier et à Prat », Corpus, n°48, 1e semestre 2005, pp. 203-247.

« Autour de Gaston Bachelard : les critiques de la raison close dans l’épistémologie française », Cahiers Gaston Bachelard, n°7, Dijon, 2005, pp. 151-173.

« Les Additions à la Nouvelle Monadologie de Charles Renouvier et Louis Prat » (avec Guillaume Sibertin-Blanc), Cahiers Philosophiques, n° 99, octobre 2004, pp. 85-108.

« Charles Georges Leroy et la perfectibilité des animaux », in L’Homme perfectible, Bertrand Binoche (dir.), Champ Vallon, coll. « milieux », 2004, pp. 170-199.

« Guyau, Darwin et la vie », Corpus n°46, 1er semestre 2004, pp. 25-45.

« Les pratiques de pensée à l’œuvre dans les revues philosophiques et généralistes des années 1870 à 1900 », in Presse et plumes. Journalisme et littérature au XIXe siècle, Marie-Eve Thérenty et Alain Vaillant (dir.), Nouveau Monde éditions, 2004, pp. 293-303.

« L’humain en philosophie, la parenthèse de la culpabilité », Le Philosophoire, n° 23, automne 2004, pp. 121-134.

« Une morale appliquée est-elle possible ? Renouvier lecteur de Kant », Corpus, n°45, 4e semestre 2003, pp. 55-76.

« Entre organicisme et individualisme, la concurrence des philosophies sociales en France, autour de 1900 », in Le moment 1900 en philosophie, Frédéric Worms (dir.), Presses du septentrion, 2003.

« L’organicisme de Comte », in Auguste Comte aujourd’hui, Michel Bourdeau, Jean-François Braunstein, Annie Petit (dir.), Avant-propos de Michel Houellebecq, Paris, Kimé, 2003, pp. 111-132.

« Lien social et religion positiviste chez les penseurs de la Troisième République », Revue des sciences philosophiques et théologiques, tome 87, janvier-mars 2003, pp. 127-150.

« Auguste Comte, la disjonction de l’idéologie et de l’Etat », Les Cahiers philosophiques, n°94, avril 2003, pp. 99-110.

« Philosopher et républicaniser : la Critique philosophique de Renouvier et Pillon, 1872-1889 », Romantisme, n°115, 2002, pp. 65-82.

« Renouvier critique de Comte », in Auguste Comte et l’idée de science de l’homme, Michel Bourdeau et François Chazel (dir.), L’Harmattan, 2002, pp. 153-184.

« Robespierre et l’impératif catégorique : la Révolution au miroir du néocriticisme français », Les Cahiers philosophiques, n° 91, juin 2002, pp. 65-77.

« De la conceptuologie à la problématologie », in Les Cigognes de la Philosophie. Etudes sur les migrations conceptuelles, Laurent Fedi (dir.), Paris, L’Harmattan, 2002, pp. 31-50.

« Criticisme, sciences, philosophie des sciences chez Renouvier, in Les philosophies françaises et la science : dialogue avec Kant, L. Fedi et J.-M. Salanskis (dir.), Cahiers d’histoire et de philosophie des sciences, n° 50, SHFST,  ENS éditions, 2001, pp. 63-93.

« Une approche non kantienne de la science : Pierre Duhem », in Les philosophies françaises et la science : dialogue avec Kant, L. Fedi et J.-M. Salanskis (dir.), Cahiers d’histoire et de philosophie des sciences, n° 50, SHFST,  ENS éditions, 2001, pp. 95-103.

« L’esprit en marche contre les codes : philosophie des sciences et dépassement du kantisme chez Léon Brunschvicg », in Les philosophies françaises et la science : dialogue avec Kant, L. Fedi et J.-M. Salanskis (dir.), Cahiers d’histoire et de philosophie des sciences, n° 50, SHFST,  ENS éditions, 2001, pp. 119-142.

« Charles Renouvier et l’Allemagne après 1871 : l’annexion du criticisme, une revanche philosophique », Etudes héraultaises, n° 30-31-32, 2001, pp. 337-344.

« Bergson et Boutroux, la critique du modèle physicaliste et des lois de conservation en psychologie », Revue de Métaphysique et de Morale, n° 2 / 2001, pp. 97-118.

« La Démocratie religieuse de Pierre Leroux, ou les Esséniens du monde », Le Télémaque, Presses Universitaires de Caen, n° 19, mai 2001, pp. 47-56.

« La réception philosophique du marxisme en France : le cas du néocriticisme », Raison présente, n° 135, déc. 2000, pp. 57-75.

« La contestation du miracle grec chez Auguste Comte », in L’Antiquité grecque au XIXe siècle : un exemplum contesté ?, Chryssanthi Avlami (dir.), Préface de P. Vidal-Naquet, Paris, L’Harmattan, 2000, pp. 157-192.

« Dalla psicologia di James alla fenomenologia du Sartre : il problema dell’emozione », Discipline Filosofiche, X, II, 2000, pp. 85-96.

« L’Inspecteur général Jules Lachelier face à l’anticléricalisme : une note inédite de 1889 sur l’affaire Jules Thomas », Le Télémaque, Presses Universitaires de Caen, n° 17, mai 2000, pp. 85-96.

« Auguste Comte et la technique », Revue d’histoire des sciences, 1999, 53/ 2, pp. 265-293.

« La dissymétrie des thèses et des antithèses dans les antinomies mathématiques : relecture d’un débat fin de siècle », Cahiers philosophiques, n° 80, octobre 1999, pp. 73-98.

« Charles Renouvier et la philosophie mathématique de Lazare Carnot », Sciences et techniques en perspectives, Nantes, Genève, Mexico, 2e série-I, 1997, fasc. 2, pp. 267-282.

« Charles Renouvier », in Encyclopedia of Philosophy, London Routledge, vol. VIII, 1998.


Recensions

« Auguste Comte. Œuvres, Cours de philosophie positive, Leçons 46-5, édition M. Bourdeau, L. Clauzade, F. Dupin, Hermann », Archives de philosophie, 2013, n°3 (t. 76).

« René Girard, un allumé qui se prend pour un phare, par René Pommier », Le Philosophoire, n° 34, « Le travail », Automne 2010, pp. 117-122.

« La philosophie de la médecine d’Auguste Comte, Vaches carnivores, Vierge Mère et morts vivants, par Jean-François Braunstein », La Quinzaine littéraire, 991 (1er – 15 mai 2009), pp. 18-19.

« La raison sans l’Histoire, par Bertrand Binoche »,  Annales Benjamin Constant, n° 33, 2008, pp. 313-316.

« L’idée de science au XIXe siècle, par Jacqueline Feldman (dir.) », Le Télémaque, Presses Universitaires de Caen, n° 31, juin 2007, p. 123-126.

« La loi des trois états. Science, théologie et métaphysique chez Auguste Comte, par Michel Bourdeau », Dialogue, n° 46-2, 2007, pp. 394-396.

« Les figures de l’organisation, Sciences de la vie et sciences sociales au XIXe siècle, par Dominique Guillo », Revue française  sociologie, avril-juin 2004, 45-2, pp. 372-374.

« Jean-Marie Guyau, Vie et Esthétique, par Annamaria Contini », Estetica, ressegna semestrale, 1/2004, pp. 141-142.

« Le personnalisme critique de Charles Renouvier. Une philosophie française, par F. Turlot », Revue d’histoire du XIXe siècle, n°26-27, 2003, pp. 390-394.

« Le rêve démocratique de la philosophie, par Patrice Vermeren », Philosophiques, vol. 29, n°2, automne 2002, pp. 395- 396.

« Un nouveau livre sur Renouvier. Marie-Claude Blais, Au principe de la République. Le Cas Renouvier », Etudes héraultaises, N° 30-31-32, 2002, pp. 378-380.

« La Nouvelle Théodicée, par Victor Cousin, éd. Renzo Ragghianti », Giornale critico della Filosofia italiana, sesta serie vol. XXII, 2002, Firenze, pp. 538-539.

« La philosophie d’Auguste Comte. Science, politique, religion, par J. Grange », HPMP (revue de l’Association Henri Poincaré), n°5 (déc. 1996), pp. 31-34.

« Les savants et l’épistémologie vers la fin du XIXe siècle », HPMP (revue de l’Association Henri Poincaré), n° 3 (déc. 1995), pp. 16-20.

Travaux en cours

Kant, une passion française (1795-1940), à paraître en 2017.

Organisation de colloques et journées d'études

Journée d'études : Morale et philosophie française

21 mars 2016
Organisation : Masataka Muramatsu & Laurent Fedi
Programme

Lien vers l'agenda