Maurice Sachot



Publications

Livres en nom propre

couverture du livre

Quand le christianisme a changé le monde, I : La subversion chrétienne du monde antique, Paris, Odile Jacob, 2007, 396 p., bibliographie, index. Traduit en italien.

La thèse qui préside à cette étude est que le modèle idéologique qui cherche à s’imposer actuellement au monde entier est un modèle d’origine occidental, lequel est la subversion d’un modèle archétypal historique : la christianité. Ce premier volume s’attache à la constitution historique de ce modèle archétypal au cours des 4 premiers siècles de notre ère, en suivant une méthode de déconstruction-reconstruction : déconstruction à partir de l’état final pour faire apparaître comment, sur quelles bases et selon quelles logiques il a émergé, s’est constitué et a fini par s’imposer.

Lire un résumé par Anne Merker.
couverture du livre

Christianisme et philosophie. La subversion fondatrice originaire, Nantes : Éditions Pleins Feux, collection « Version Originale », 1999, 64 p.

Le produit de la rencontre de 2 vecteurs n’est pas leur addition mais leur subversion mutuelle. L’atteste le christianisme en tant que tel (c’est-à-dire non encore devenu religion, stade ultérieur de son développement). Résultat de la rencontre du mouvement chrétien initial avec la philosophie grecque, il se subvertit lui-même en un discours philosophique dont le propos est lui aussi subverti en étant mis au service d’une vérité dite révélée.

couverture du livre

L’Invention du Christ. Genèse d’une religion, Paris : Éditions Odile Jacob, « Le champ médiologique », 252 p. Réédité en livre de poche, 2011. Traduit en portugais, en espagnol et en italien.

Contrairement à une idée bien établie, Jésus n’est pas le fondateur de la religion chrétienne, le christianisme n’était pas à l’origine une religion, il l’est devenue. Comment et par quelles logiques un juif de Palestine est devenu Messie, le mouvement qui l’a affirmé comme tel est devenu une philosophie, mais une philosophie révélée (le christianisme), pour finalement se transformer en une religion en un sens spécifique après sa diction en latin ?

Recensions et comptes rendus

Etienne Trocmé : Le Monde, 20 fev. 1998

Claude Jannoud : Figaro littéraire, 30 avril. 1998

J. Guillet : Recherches de Sciences religieuses, juillet-septembre 1998, t. 86, n° 3, p. 443-445.

Ph. Le Moigne : Revue d’histoire et de philosophie religieuses, 1999, t. 79 n° 2, p. 273-274.

Jean-Daniel Dubois : Archives de Sciences Sociales des Religions 110-39, avril-juin 2000.

Charles Ehlinger : Notre Histoire, n° 162, janvier 1999, p. 58-59.

Daniel Bermond : Lire, mars 1998, p. 91.

Monique Sicard, Communication et langages, 1998, Vol. 115 N° 1, p. 121-123.

Henry Verdier : Approches, 2000 (parution mars 2001), n° 105, p. 24-44.

Éléments de Didactique générale, Strasbourg : Université des Sciences Humaines, Centre de Télé-enseignement, 2e édition, 1994, 110 p.

Résumé : Quatre chapitres composent ce cours polycopié : « La didactique : un objectif-obstacle ? », « Épistémologie des savoirs didactiques », « La notion de discipline scolaire », « Le concept de représentation : un concept didactique ? Quelques réflexions d’ordre historique et épistémologique ».

Les homélies grecques sur la Transfiguration, Tradition manuscrite, Paris : Éditions du CNRS, 1987, 132 p.

Résumé : Les homélies portant sur la Transfiguration ne sont ni toutes répertoriées ni toutes éditées. Ce livre fait l’inventaire de ces homélies ainsi que de tous les manuscrits qui les transmettent. Une introduction dégage les principaux enseignements de cet inventaire sur l’histoire de la tradition de ces textes.

L’Homélie pseudo-chrysostomienne sur la Transfiguration CPG 4724, BHG 1975. Contextes liturgiques, restitution à Léonce, prêtre de Constantinople, Édition critique et commentée, Traduction et études connexes, Francfort-Berne : Peter Lang, Publications Universitaires Européennes, Série XXIII, vol. 151, 1981, 554 p.

Résumé : Outre l’édition princeps avec traduction et commentaire suivi d’une homélie traitant de la Transfiguration à partir d’un inventaire exhaustif des manuscrits, l’ouvrage fait le point sur l’historique des origines de la fête chrétienne de la Transfiguration, restitue l’œuvre à son véritable auteur, grâce à une méthode nouvelle fondée à la fois sur le style et sur le genre répétitif qu’est l’homélie, reconstitue enfin en grande partie le corpus de cet auteur encore majoritairement inédit à l’époque.

En instance de parution

Le Poème de Parménide restauré et décrypté, Parménide d’Élée, fondateur de l’épistémologie et de la science. Commentaire analytique et synthétique du Poème.

Direction d’ouvrages

Le Référentiel d’apprentissage et de formation : un outil didactique ? Strasbourg : CIRID/CRDP d’Alsace, collection « Recherches Didactiques en Sciences Humaines », vol. 3, 1998, 162 p.

Résumé : L’ouvrage regroupe 7 contributions sur l’outil didactique qu’est devenu le référentiel dans l’ensemble des formations, qu’il s’agisse des formations professionnelles, où il s’est forgé (contributions de A. Zapata et de Cl. Raisky), des formations initiales dans les écoles, les collèges et les lycées (contributions de M. Sachot, E. Triby et Fr. Galichet), ou de la formation des enseignants (contributions de M. Kempf et de Ph. Jonnaert).

L’Institution de l’histoire, t. II : Mythe, mémoire, fondation, Paris : Cerf/CERIT, 1989, 162 p.

Résumé : Le premier volume consacré à l’institution de l’histoire rassemblait 8 contributions abordant la question sous l’angle de la fiction, de l’ordre et de l’origine. Les 10 contributions de ce second volume instruisent plutôt cette question, dans la diversité des approches qui les caractérise, sous l’angle du mythe, de la mémoire et de la fondation.

Direction d’ouvrages en collaboration

Avec O. SCHNEIDER-MIZONY, O., Normes et normativité en éducation. Entre tradition et rupture, Paris, L’Harmattan, 2011, 186 p.

Résumé : Cet ouvrage montre, en 11 contributions, comment, en éducation, la référence aux normes devient de plus en plus l’instance fondatrice de toutes les autres en s’imposant dans tous les domaines, depuis les politiques européennes jusqu’à l’être de l’élève pour en faire un élément dans une économie de marché.

Avec Y. LENOIR, Les enseignants du primaire entre disciplinarité et interdisciplinarité : Quelle formation didactique ? Laval (Québec), Les Presses de l’Université Laval, 2004, 360 p.

Résumé : dix-huit universitaires français et québécois confrontent leurs réflexions sur les relations, souvent tendues, sinon conflictuelles, entre l’interdisciplinarité et les didactiques des disciplines dans la compréhension de l’enseignement primaire et de la formation qui y prépare. Les uns analysent, de façon critique, sous l’angle épistémologique et historique, la complexité de leurs rapports. Les autres font plutôt état de recherches sur la compréhension du concept d’interdisciplinarité par les acteurs les plus concernés : les formateurs et les formés.

Avec M. MURAT et J.-Chr. PELLAT, Le Français au Collège : différencier la pédagogie, Strasbourg : A.R.E.F./CRDP d’Alsace, 1989, 152 p.

Résumé : Ce livre retrace, dans leur diversité, des expériences originales menées dans l’Académie de Strasbourg pour différencier la pédagogie en français, de la Sixième à la Troisième : analyse et production de récits, recherche documentaire, synthèse de documents, progression grammaticale, initiation au latin.

En préparation

SACHOT, M., Le fait religieux. Son étude et son enseignement.

SACHOT, M., La Cité infernale. II. L’ordre libéro-capitaliste.

Manuel d’initiation au latin

Latine docere et discere. Lingua latina tironibus ac rudibus gradatim explicata. Liber magistri, vol. I (cap. I-XVIII), pars secunda : ad discipulos docendos instrumentum, editio altera, Strasbourg : éditions Maurice SACHOT, 1989.

Résumé : Plus de 600 fiches pédagogiques permettant à l’enseignant de mettre en place du vocabulaire latin et des structures de langue (morphologiques et syntaxiques) en pratiquant un échange verbal en latin avec les élèves.

Latine docere et discere. Lingua latina tironibus ac rudibus gradatim explicata. Liber magistri, vol. I (cap. I-XVIII), pars tertia : Pensa confecta ac probationes selectae, editio altera, Strasbourg : éditions Maurice SACHOT, 1989, 88 p.

Résumé : Corrigé de tous les devoirs proposés dans le livre de l’élève et proposition d’épreuves à soumettre aux élèves à fin de contrôle et de validation, avec les corrigés, après les chapitres VII, X, XI, XIII, XVII et XVIII.

Latine docere et discere. Lingua latina tironibus ac rudibus gradatim explicata. Liber discipuli, vol. I (cap. I-XVIII), pars prima, Strasbourg : éditions Maurice SACHOT, 1988, 390 p.

Résumé : Le livre de l’élève, en latin. Chaque chapitre comporte un texte de lecture sur un sujet de la civilisation latine, une explication en latin du vocabulaire nouveau, des exercices permettant de reprendre le vocabulaire en intégrant de nouvelles structures de langue, enfin, trois sortes de devoirs : inscrire les désinences attendues, ajouter les mots manquants et répondre à des questions portant sur le texte de lecture.

Latine docere et discere. Lingua latina tironibus ac rudibus gradatim explicata. Liber magistri, vol. I, cap. I-XVIII, pars prima: de ratione docendi, Strasbourg : éditions Maurice SACHOT, 1988, 50 p. (en français).

Résumé : une explication en français de la méthode proposée ainsi que la présentation des sujets qui sont traités par chapitre, avec référence aux sources qui sont incorporés ou cités dans les textes de lecture.

Articles

« Du sujet en régime libéro-capitaliste du concept originel aristotélicien de sujet », in B. Ancori, G.-H. Menelotte, J. Strauser et J.-Ch. Weber (éd.), Que sommes-nous aujourd’hui ? Les figures du sujet, Berne : Peter Lang, 2014, p. 77-100

« Parménide : enfin une clé ? », Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, 36, II/ 2014, « Heidegger, la Grèce et la destinée européenne », Textes réunis par A. MERKER, 2014, p. 85-109.

« Le secret de la confession », Médium 37-38, octobre 2013- mars 2014, p. 130-138.

« Du croire savoir au savoir croire », in Collès, L. et Nouailhat, R. (Dir.), Croire, savoir : quelles pédagogies européennes ? Lumen Vitae, coll. Haubans n° 7, 2013, p. 310-330.

« Sommes-nous tous des dys ? Le pathologique entre tare fautive et anomalie normalisée », in Jean-Yves Causer, Freddy Raphaël et Stéphane Cassilde (dir.), Faire lien. Hommage à Juan Matas, Strasbourg, Néothèque, 2012, p. 251-268.

« Promulgation de l’Édit de Milan », Ministère de la Culture et de la Communication, Direction Générale des Patrimoines. Archives de France. Mission aux Commémorations nationales, Commémorations nationales 2013, p. 21-21.

« Il n'y a plus personne : la double aliénation libéro-capitaliste », in La Personne (textes réunis par Anne Merker), Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, 1/2012, p. 185-217.

« Le concept de laïcité et ses implications pour l’enseignement du fait religieux », Historia Religionum, 4/2012, p. 81-88.

« De la norme comme loi ? » in O. Schneider-Mizony et M. Sachot,  (dir.), Normes et normativité en éducation. Entre tradition et rupture, 2011, p. 165-179.

Avec O. SCHNEIDER-MIZONY, « Introduction », in O. Schneider-Mizony et M. Sachot,  (dir.), Normes et normativité en éducation. Entre tradition et rupture, Paris, L’Harmattan, 2011, p. 9-20.

« Lo studio e l'insegnamento del fatto religioso : il trabocchetto dell'entcentrismo », Religioni et Società, Anno XXV – 68 – Settembre-Dicembre 2010, p. 18-21, (trad. italienne de l'article mentionné ci-dessous).

« L'étude et l'enseignement du fait religieux : le piège de l'ethnocentrisme », Religions & Histoire, numéro spécial enseignement, « Enseigner le fait religieux », mai 2010, p. 16-17 (traduit en italien).

« Point de vue d'un participant », Religions & Histoire, numéro spécial enseignement, « Enseigner le fait religieux », mai 2010, p. 4-5.

« Frontières de l'universel », Médium n° 24/25, juillet-décembre 2010, p. 320-333.

« Le milieu peut-il faire la loi ? », Transverse 1, 2010, p. 11-24.

« L’homme n’est pas un mythe ! », in FOF, Science et pratique orthophonique, Actes des journées d'étude 2008, 2010, p. 8-29.

« Exigences épistémiques et déontologiques de l'enseignement du fait religieux », communication faite au symposium « Le fait religieux dans l'enseignement, quels nouveaux enjeux éducatifs au service de la personne? » CUCDB, Dijon, 15-16 octobre 2009, publié en version électronique avec les Actes du colloque, en 2009, site Formiris.

« La vie active selon trois régimes culturels en conflit : la christianité, le républicanisme laïc et le libéro-capitalisme », Les Cahiers philosophiques de Strasbourg 25, premier semestre 2009, p. 251-287.

« Normativité et scientificité dans le champ éducatif : entre logique épistémologique et logique institutionnelle », Le Télémaque 36, Norme, Normativité en éducation, 2009, p. 69-84.

« Chemins sur la mer : parler dans la tempête », Actes de la 5e Journée de pédo-psychiatrie sur « Il était une fois un enfant psychotique... », organisée par l'ARPEA, Tours, le 14 novembre 2009, p. 7-21.

« Redémarrez maintenant ! », Bulletin de la FOF (Fédération des Orthophonistes de France), n° 98 (Janvier, Février, Mars 2008), p. 18-22.

« Culture contre cultures, ou la finalité première des disciplines d’enseignement », in G. Vincent (dir.), La Partition des Cultures. Droits culturels et droits de l’homme. Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2008, p. 203-225.

« Cultivé ou acculturé ? Ou quelle est la fin de l’éducation scolaire ? », in Agata Popławska et Leszek Mariusz Jakoniuk (dir.), Kultura – młodzież – edukacja, Bialystok (Pologne), 2008, p. 292-299.

« Du christianisme au libéralisme », Médium, n° 15 (avril-mai-juin 2008), p. 5-24.

« L’Intermédiaire fait la loi, ou de la médiologie de Régis Debray », in E. Prairat (dir.), La Médiation en questions. Théorisations, problématiques, usages, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, 2007, p. 49-63.

« Taire le mal ou l’enseigner comme un bien ? » Les langues modernes, avril-mai-juin, N° 2, 2006, p. 54-67.

« La République, son École et la formation du citoyen », in Y. Lenoir, C. Xypas et C. Jamet (dir.), École et citoyenneté. Un défi multiculturel, Paris, Armand Colin, coll. « Sociétales », 2006, p. 25-41.

« Les disciplines scolaires, les modèles et les contre-modèles des curriculum de formation professionnelle », in Y. Lenoir et M.-H. Bouillier-Oudot (dir.), Savoirs professionnels et curriculum de formation, Laval (Québec), Les presses de l’Université Laval, 2006, p. 109-124.

« Faits religieux et disciplines scolaires », Enseignement catholique Actualité, Hors-série, « Relier enseignement et fait religieux », mars 2005, p.  38-39.

« L’Ancrage du fait religieux dans les disciplines », Actes du colloque Enseignement et fait religieux, Paris, 2 et 3 mars 2005. Accessible sur le site www.enseignement-et-religions.org.

« La Fin des disciplines d’enseignement », Médium 2, janvier-février-mars 2005, p. 60-73.

Avec Y. LENOIR Y., « Une nécessaire clarification, in M. Sachot et Y. Lenoir (dir.). Les enseignants du primaire entre disciplinarité et interdisciplinarité : Quelle formation didactique ? Laval (Québec), Les Presses de l’Université Laval, 2004, p. 1-15.

« Origine et trajectoire d’un mot : religion », Revue de philosophie ancienne, XXI, 2, 2003, pp. 3-32. Communication également mise en ligne sur plusieurs sites.

« Autorité de la parole, du texte et de la régulation : processus de formation de l’autorité dans le Christianisme », in B. Chelini-Pont (dir.), « Au Nom du Christ », Les modalités de l’autorité dans le christianisme historique, Aix-Marseille, Presses Universitaires d’Aix-Marseille, 2003, p. 13-42.

« La Discipline scolaire, vecteur unique de la forme scolaire d’une éducation républicaine », in Fr. Galichet (dir.), Citoyenneté : une nouvelle alphabétisation ? Strasbourg : CRDP d’Alsace ; Dijon : CRDP de Bourgogne, « Documents, actes et rapports pour l’éducation », 2003, p. 77-97.

« Invention d’une genèse », in Communiquer/Transmettre, Les Cahiers de médiologie n° 11, 2001, p. 97-103.

« Le Secret de la confession, forme ultime d’asservissement ou forme ultime de libération ? », in G. Vincent (dir.), Responsabilités professionnelles et déontologie. Les limites éthiques de l’efficacité, Paris : L’Harmattan, Collection « Ouverture philosophique », 2001, p. 123-153.

« L’Interdisciplinarité entre disciplines et curriculum : retour sur un impensé en matière de formation », in Y. Lenoir, B. Rey, I. Fasenda (éds), Les fondements de l’interdisciplinarité dans la formation à l’enseignement, Sherbrooke (Québec), Éditions du CRP, 2001, p. 49-66.

« Un discours éclaté. Entre logique disciplinaire et logique curriculaire », in Le Discours universitaire, Le Portique, n° 6, 2000, p. 9-28.

« La Formation professionnelle à l’enseignement entre deux vecteurs intégrateurs en conflit : les disciplines et le curriculum », in Réforme curriculaire et statut des disciplines : quels impacts sur la formation professionnelle à l’enseignement ?, Éducation et francophonie, Revue scientifique virtuelle, vol. XXVIII, n° 2, automne-hiver 2000, p. 1-21 (http://www.acelf.ca/revue/XXVIII2).

« La Proclamation scripturaire synagogale, source archétypale du christianisme comme accomplissement du judaïsme », In M. A. Vannier, O. Wermelinger et G. Wurst (éds), Anthropos Laïkos. Mélanges Alexandre Faivre, à l’occasion de ses 30 ans d’enseignement, Fribourg (Suisse) : Éditions Universitaires Fribourg Suisse. « Paradosis. Études de littérature et de théologie ancienne », 44, 2000, p. 277-286.

« Les origines du christianisme au crible de la médiologie. Déconstruction-reconstruction d’un modèle archétypal », Cahiers d’Histoire, n° 76, 1999, p. 31-54.

« Religion », in J. Houssaye (coord.), Questions pédagogiques. Encyclopédie historique, Paris : Hachette Éducation, 1999, p. 483-509.

« Les Origines chrétiennes au regard du médiologue », Les Cahiers de la Baule, n° 75-76, « De l’ouvert », 1998, p. 60-62.

« Discipliner, mais à quel prix ? », Les Cahiers de médiologie n° 6, 1998, p. 73-81.

« Discipline générale et référentiel », in M. Sachot, (dir.), Le Référentiel d’apprentissage et de formation : un outil didactique ? Strasbourg : CIRID/CRDP d’Alsace, coll. « Recherches didactiques en sciences humaines », vol. 3, 1998, p. 67-82.

« Une discipline d’enseignement : un singulier pluriel. Essai de déconstruction historique » Sherbrooke (Québec), Université de Sherbrooke, Documents du Grife n° 1,1998, p. 1-32 et Strasbourg : Les Cahiers du CIRID n° 10, 1999, p. 3-37.

« Disciplines du maître – disciplines de l’élève : contre une ‘disciplinarisation’ du primaire, Cahiers du CIRID n ° 4. Paru également in M. Sachot et Y. Lenoir (dir.) (2004), Les enseignants du primaire entre disciplines et interdisciplinarité : quelle formation didactique ? Laval (Québec), Les Presses de l’Université Laval, 1997, p. 19-33.

« La Dimension historique dans l’approche didactique », Cahiers de la recherche en éducation (Québec), vol. 4, n° 2, p. 185-203. Paru d’abord dans les Documents du LARIDD, n° 9, 1997, p. 1-20.

« Les didactiques des disciplines au milieu du gué », éla, Revue de Didactologie des langues-cultures, n° 105, 1997, p. 55-72 (paru également dans Referencias/Ressources, Lisbonne).

« De la proclamation scripturaire au cours magistral : histoire d’un modèle archétypal », in Cl. Raisky et M. Caillot (dir.), Au-delà des didactiques, le didactique, Bruxelles : De Boeck-Université, coll. « Perspectives en éducation », 1996, p. 193-222.

« Le Concept de représentation, un concept didactique ? Quelques réflexions d’ordre historique et épistémologique », in J.-P. Clément (dir.), Représentations et conceptions en didactique. Regards croisés sur les STAPS, Strasbourg : CIRID/CRDP d’Alsace, colle. « Recherches Didactiques en Sciences Humaines », vol. 1, 1996, p. 33-58.

« Les Prises de position des syndicats d’enseignants », in Fr. Messner (dir.), La Culture religieuse et l’école. Enquête, prises de position, pratiques européennes, Paris : Cerf, 1995, p. 81-102.

Avec J. MOLL, « Image de soi, image de l’autre dans l’enseignement des langues vivantes étrangères, en particulier l’allemand », in Fr. Raphaël (dir.), Image de Soi, Image de l’Autre, la France et l’Allemagne en miroir. Strasbourg : PUS, 1995, p. 161-176.

« L’Éthique et l’enseignement des langues vivantes étrangères en tant que discipline scolaire », Les langues modernes, 88e année, n° 3, 1994, pp. 19-35.

« La Notion de “discipline scolaire” : un enjeu didactique », in Premier congrès d’actualité de la recherche en éducation et formation, Portefeuille de communications, T. 1, Paris – CNAM – 25-26-27 mars 1993, 1993, p. 153-158.

« La Notion de discipline scolaire : éléments de constitution », in J.-P. Clément, M. Herr et P. Boyer (dir.), L’Identité de l’éducation physique scolaire au XXe siècle. Entre l’école et le sport, Clermont-Ferrand : éd. AFRAPS, 1993, p. 127-147.

« Du rapport de la ‘mission Philippe Joutard’ à la ‘Genèse du Christianisme’ de René Nouailhat, ou les enseignements d’une mise en œuvre », in H. Czajka et J. Yvoire (dir.), Enseigner l’histoire des religions dans une démarche laïque. Représentations, Perspectives, Organisation des apprentissages, Actes du colloque international de Besançon, 20 et 21 novembre 1991, 1992, p. 91-101.

« Homilie », Reallexikon für Antike und Christentum, t. XVI, 1992, col. 148-175.

« Religio/superstitio : histoire d’un retournement et d’une subversion », Revue de l’Histoire des Religions, t. CCXII-4, 1991, p. 335-394.

« L’Argument d’autorité dans l’enseignement théologique au Moyen âge : les grandes étapes d’une évolution (XIe-XIIIe siècles) », in O. Reboul et J.-Fr. Garcia (dir.), Rhétorique et Pédagogie, Cahiers du Séminaire de philosophie, 10, Strasbourg : PUS, 1991, p. 111-153.

« Du droit au fait : aux origines d’un clivage ancien », in Le mariage : du droit au fait, Revue de Droit canonique, 1990, p. 63-75.

Avec I. HARTHONG, « De la diachronie en français ou de la référence au latin », in M. Murat, J.-Ch. Pellat et M. Sachot, (dir.), Le Français au Collège : différencier la pédagogie, Strasbourg : AREF/CRDP, 1989, p. 123-144.

« Christianisme antique et catégories historiques, in R. Heyer (dir.), L’Institution de l’histoire, t. I, Fiction, ordre, origine, Paris : Cerf/CERIT, 1989, p. 13-36.

« Ouverture », in M. Sachot, (dir.), L’Institution de l’Histoire, t. II, Mythe, mémoire, fondation, Paris : Cerf/CERIT,1989, p. 9-24.

« L’Europe, horizon linguistique et politique », in J.-P. Resweber (dir.), L’Europe au sortir de la modernité, Paris : Cerf/CERIT, 1988, p. 17-29.

« Langue et religieux », in J.-P. Resweber (dir.), Langages et déplacements du religieux, Paris : Cerf/CERIT, 1987, p. 7-24.

« L’Antiquité chrétienne », in DORÉ J. (dir.), Les chrétiens et leurs doctrines, Coll. « Le christianisme et la foi chrétienne. Manuel de Théologie », sous la direction de J. Doré, T. 3,  Paris : CERIT/Desclée, 1987,  p. 13-98.

« Comment le christianisme est-il devenu religio ? » Revue des Sciences Religieuses, t. 59, 1985, p. 95-118.

« Édition de l’homélie pseudo-chrysostomienne BHF 1988 (= CPG 5017) sur la Transfiguration », En hommage à Monsieur le Professeur A. Chavasse, n° spécial de la Revue des Sciences Religieuses, t. 58, 1984, p. 91-104.

« Le Réemploi de l’homélie 56 in Matthaeum de Jean Chrysostome (BHGa 1984) dans deux homélies byzantines sur la Transfiguration (BHG 1980k t 1985) », Revue des Sciences Religieuses, t. 58, 1984, p. 91-104.

« De la tradition de l’Écriture à l’écriture de la Tradition. De Mt. 16,17-19 au De Ecclesiae Catholicae Unitate, S. Cyprien, C. IV), in CERIT, Du texte à la parole, Paris : Beauchesne, coll. « Le point théologique, n° 40, 1982, p. 11-40.

« Les Homélies de Léonce, prêtre de Constantinople », Revue des Sciences Religieuses, t. 51, 1977, p. 234-245.

« Pour une étude de la notion de salut chez les Pères Apostoliques. Présentation du vocabulaire », Aspects du salut, n° spécial de la Revue des Sciences Religieuses, t. 51, 1977, p. 54-70.

« Léonce, prêtre de Constantinople, était-il un faussaire ? », Résumé d’une communication faite à la Sorbonne paru dans la Revue des Études Grecques ; t/ LXXXIX, n° 426-427 (juillet-décembre 1976), sous le n° 950 des Actes de l’Association des Études Grecques, p. XXII-XXIV.

Communications ou conférences non publiées

« Le moment chrétien dans l’histoire de la notion de religion », conférence d’ouverture à un atelier méthodologique du Programme Doctoral d'Histoire et Sciences des Religion, Institut religions, cultures, modernité, Faculté de théologie et de science des religions, Université de Lausanne, Lausanne. 1er décembre 2016.

« Transmission, instruction ou formatage ? » Accompagner Pour Transmettre ? Modalité(S) Et Enjeu(X) De La Formation. Les 16 et 17 Mai 2013. Colloque Des Trois Masters « Métiers De L’Enseignement », Lyon, Ucly.

« Liberté, égalité, fraternité. Les valeurs de la République. D’où viennent-elles ? Que sont-elles devenues ? » Fontvieille, 12 Avril 2012, et Tavel, 14 avril 2012.

« Comment qualifier le mouvement chrétien des origines sous le rapport de la religion ? », communication au séminaire sur l'enseignement du fait religieux, Dijon, CUCDB, 26 mai 2010.

« Le philosophe : "le chrétien est-il un sage ?" », Conférence faite à la 29e session de l'IFER, « Sagesses et religions du monde », 9 mars 2010.

« La Christianité, matrice de l'Europe d'aujourd'hui », conférence faite le 24 septembre 2009 devant le public de l'association Racines & Chemins, Belfort.

« Liberté, égalité, fraternité : une révolution ? », conférence faite le 5 juin 2009 devant la loge maçonnique strasbourgeoise du Grand Orient de France de Strasbourg.

« La catégorie d’archétype historique : un concept heuristique pour comprendre le devenir de l’Occident », exposé fait le 8 février 2008 dans le cadre d’une journée d’études organisée par l’Équipe de recherche en philosophie de l’Université Marc Bloch autour du livre Quand le christianisme a changé le monde.

« Conversion et traduction dans la transmission », Atelier « La transmission, regards comparatistes », UMR 7043 Cultures et Sociétés en Europe et Département d’ethnologie de l’Université Marc Bloch, Strasbourg, 7 avril 2006.

« Le christianisme en questions ou la genèse d’une religion », Paris, Université populaire des Hauts de Seine, 23 février 2006.

« Entre logique épistémologique et logique institutionnelle », Séminaire « Normativité versus Scientificité », Université Marc Bloch, Strasbourg, 18 octobre 2005.

« La Genèse du christianisme occidental », Semaine de formation organisé par l’IUFM de Franche-Comté sur Les religions du livre, Besançon, 21 novembre 2000 (renouvelé en novembre 2001 et février 2002).

« L’Éducation à la citoyenneté et l’enseignement des disciplines », 10e session organisée par l’Institut de Formation pour l’Étude et l’Enseignement des Religions du Centre Universitaire Catholique de Bourgogne : Fait religieux, citoyenneté, quête de sens au rendez-vous des disciplines. Poitiers, 14 novembre 2000.

« De la proclamation scripturaire à la vraie religion du vrai Dieu. Les trois étapes majeures de la constitution du christianisme ancien », 8e session organisée par l’Institut de Formation pour l’Étude et l’Enseignement des Religions du Centre Universitaire Catholique de Bourgogne : Les origines du christianisme et de l’islam. Approches historico-critiques des écrits. Dole, 15-20 novembre 1999.

« Le Concept de discipline (scolaire et scientifique) et son rapport à la didactique », Conférences du CREFPE (Centre de recherche sur la formation et la profession enseignante), Faculté d’éducation, Université de Laval (à Québec), 12 nov. 1998.

« L’Opérationnalisation du concept de discipline scolaire en didactique », Conférences du Grife, Faculté d’éducation, Sherbrooke (Québec), 9 nov. 1998.

« Les disciplines scolaires, modèles ou contre-modèles des curricula de formation professionnelle », Symposium du REF, Savoirs professionnels et curricula de formation professionnelle, Toulouse, 26-27 octobre 1998.

« Le Christianisme, accomplissement du judaïsme », séminaire, Institut d’Histoire Ancienne, Besançon, 5 janvier 1998.

« Essai de typologie des disciplines scolaires », Deuxième biennale de l’Éducation et de la Formation. Débats sur les recherches et les innovations, Paris, la Sorbonne, 9-12 avril 1994.

« Praxis : étymologie et histoire du mot », 1998 (commande pour un ouvrage non publié). SACHOT, M. « Aux origines des notions d’achèvement et d’accomplissement », Séminaire, 23 mars 1990.

« Les systèmes figuratifs fonctionnent-ils indépendamment de leurs utilisateurs ? », Colloque des 17-18 février 1986, Institut d’Histoire des Religions, Strasbourg.

« La Représentation iconographique de la Transfiguration dans son milieu institutionnel et culturel grec », Séminaire « Image et Texte », Institut d’Histoire des Religions, Strasbourg, 6 février, 1984.

« Les représentations iconographiques de la Transfiguration dans leur rapport à l’Écriture et à la liturgie : une étude comparée des programmes iconographiques des mosaïques de Ravenne et du Mont Sinaï », Séminaire « Image et Texte », Institut d’Histoire des Religions, Strasbourg, mars 1983.

Compte rendu de lecture

« Puren Ch. (1994), La Didactique des langues étrangères à la croisée des méthodes. Essai sur l’éclectisme, Paris : Didier-CREDIF », Les langues modernes, 89e année, n° 2, 1995, p. 76-79.

Recensions

« Puren Ch. (1994), La Didactique des langues étrangères à la croisée des méthodes. Essai sur l’éclectisme, Paris : Didier-CREDIF », Cahiers de la recherche en éducation (Québec), 1995, p. 406-413.

« Aubert J.-M., Heyer R., Michel M., Resweber J.-P., Thouvenot M.-Fr. (1976), Les voix du salut, Paris : Beauchesne », Revue des Sciences Religieuses, t. 51, 1977, p. 139-140.

« Resweber, J.-P., La Théologie face au défi herméneutique », Revue des Sciences Religieuses, t. 50, 1976, p. 169-173.

Émissions et enregistrements

Télévision 

« Trois religions monothéistes », 4 émissions de 30 minutes par France-Télévision, diffusées sur la 2 en décembre 2009.

« L’Apocalypse », 12 émissions de 50 minutes sous la direction de J. Prieur et G. Mordillat, pour Arte et portant sur la formation du christianisme comme religion, 18 janvier 2007. Émissions diffusées en décembre 2008.

Radio

« Ralentir Travaux ». 5 Émissions avec Jacques Munier sur l’ouvrage Quand le christianisme a changé le monde, France Culture, du lundi 25 juin au vendredi 29 juin 2007, 11h-h30,

« A vue d’esprit ». 5 Émissions avec Michel Kocher intitulés « OPA sur l’empire romain », sur la base de Quand le christianisme a changé le monde, Radio Suisse Romande, du lundi 21 mai au vendredi 25 mai 2007, 16h.-16h30.

« Les chemins de la connaissance » Émission avec Jacques Munier, à la suite de la parution de Quand le christianisme a changé le monde. France Culture, Vendredi 4 mai 2007, 11h.-11h30.

France Culture, Agora. Émission d’une demi-heure avec Gilles Lapouge. Enregistrée le 22 janvier 1998. Première diffusion, 3 mars 1988, 20h30-21h., à la suite de la parution de L’Invention du Christ. Genèse d’une religion.

Enregistrement Web

« La connaissance entre doute et certitude, entre  epistēmē et epokhē », Vidéo de 15 minutes pour le site philosophique www.infophilo.info, « Ondes philosophiques », enregistré le 30 janvier 2006.

Articles dans la presse

« Le christianisme n’est pas né tout fait », L’énigme Jésus. L’OBS hors série, Janvier-Février 2015, p. 7-11.

« L’ordre libéral a trouvé son empereur », Chronique, L’Humanité, 26 janvier 2008.

« Faits religieux et disciplines scolaires », Enseignement catholique Actualités, n° 281, février 2004, p. 46-47. Repris dans un numéro thématique hors sérié intitulé « Relier enseignement et fait religieux », Enseignement catholique Actualités, mars 2005, p. 38-39.

« L’Instruction publique interdite par la loi », Libération, « Rebonds », mardi 27 mai 2003.

Varia

« Injustes radars », Médium N° 8, juillet-août-septembre 2006, pp. 172-175.

Préface à l’ouvrage de D. A. Mignot, Message de l’Apocalypse face à la théologie civile de l’État romain, Aix-en-Provence : Presses universitaires d'Aix-Marseille, Collection Droit et religions, 2005.

Enregistrement vidéo pour la formation des enseignants de l’enseignement catholique sur le rapport entre les faits religieux et les disciplines scolaires. Enregistrement d’une durée de ¾ d’heure réalisé à Paris, au siège de l’enseignement catholique, le 27 janvier 2004.

Préface à l’ouvrage d’Alain Verreman, Le film en cours de langue : Repères et modèles d'exploitation, Strasbourg, CRDP d'Alsace, 2003.

« Pour un renouvellement des méthodes en initiation au latin. Une méthodologie interactive », Pédagogie des langues anciennes, Bulletin de l’APLG, 1990-1991, n° 2, mai 1991, p. 11-14.

« Pourquoi une pédagogie interactive ? », Langues anciennes et communication. Journées 1989. Stage inter-académique proposé par l’ADLAP et APLAAC, 6-8 mai 1989, Chantilly, p. 53-62.