Philosophie de la Connaissance et des Sciences

  • Cours (CM) 24h
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) 12h
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) 64h

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

Sciences et philosophie de la nature, de l'Antiquité au XVIIe siècle.
Le cours cherchera à donner une présentation contrastée de la science grecque et de la science classique. Pour la science grecque, l’accent sera mis sur l’invention de la démonstration mathématique, sur la conception platonicienne de la science, la théorie de la science d’Aristote et sa physique, et sur la physique d’Archimède. Pour la science moderne, on examinera quatre grandes transformations des XVIe-XVIIe siècles : la révolution astronomique, de Copernic à Kepler et Galilée ; la naissance de la physique mathématique (Galilée, Descartes) ; le renouveau de l’observation et de l’expérimentation ; et le mécanisme. Au-delà du récit de ces découvertes, nous nous demanderons de quel ordre est la rupture intervenue entre l’Antiquité et la période moderne : découverte de nouveaux faits, invention d’une nouvelle méthode scientifique ou d’une nouvelle conception de la science, ou encore redéfinition (ontologique) de la Nature elle-même ?
Nous lirons dans cette perspective des textes des protagonistes (Aristote, Copernic, Bacon, Galilée, Descartes, Pascal, Locke, etc.) ainsi que d'un certain nombre de philosophes ou historiens des sciences (Duhem, Koyré, Kuhn).
 

Bibliographie, lectures recommandées

Bibliographie sélective :
Cohen, I.B. (1960), Les origines de la physique moderne, tr. fr., Seuil, 1993.
Duhem, P. (1908), SOZEIN TA PHAINOMENA, Essai sur la notion de théorie physique de Platon à Galilée, Paris, Vrin, 2008.
Gingras, Y., Keating, P., Limoges, C. (1998), Du scribe au savant. Les porteurs du savoir de l’Antiquité à la révolution industrielle. Montréal, Boréal 1999.
Koestler, A., Les somnambules (1959), tr. fr. G. Fradier, Paris, Calmann-Lévy, 1960.
Koyré, A., Du monde clos à l’univers infini (1957), tr. fr. par R. Tarr, Paris, PUF, 1962.
Koyré, A., Études galiléennes (1939), Paris, Hermann, 1966.
Koyré, A., Études d’histoire de la pensée scientifique, Paris, Gallimard (1966),1985.
Kuhn, T., La Révolution copernicienne (1957), tr. fr. A. Hayli, Paris, Fayard, 1973, et Le Livre de Poche, 1992.
Lenoble, R., Esquisse d’une histoire de l’idée de nature, Paris : Albin Michel,1969.
Rossi, P. Aux origines de la science moderne, Paris, Seuil (Point Sciences), 2004.
Shapin, S. (1996), La révolution scientifique, tr. fr. Paris, Flammarion, 1998.

Contact

Faculté de Philosophie

7 RUE DE L'UNIVERSITE
67000 STRASBOURG
0368856460

Responsable

Francoise Longy


LICENCE - Philosophie