Psychologie et philosophie chez Jean Piaget (1896-1980) - TD

  • Cours (CM) -
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) 24h
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) -

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

Psychologie et philosophie chez Jean Piaget (1896-1980)

Ce psychologue suisse mondialement connu pour ses théories sur la psychologie de l’enfant fut aussi un épistémologue (fondateur de l’« épistémologie génétique ») et l’un des principaux représentants du courant structuraliste. Piaget est un psychologue mais il fut toute sa vie intéressé par les théories de la connaissance et par le projet kantien d’une fondation rationnelle des normes logiques et morales. Sa psychologie cognitive, fondée sur des mécanismes d’équilibration, est en partie une réponse féconde à des problématiques philosophiques. Piaget n’a cessé, sa vie durant, de se confronter à des problématiques philosophiques. Il est à cet égard un bon exemple du dialogue, qui ne craint pas la polémique, entre philosophie et psychologie. A partir d’un exemple particulièrement emblématique, nous voudrions montrer ce que deviennent les questions philosophiques transposées à d’autres méthodes d’investigation. L’exemple de Piaget oblige la philosophie à réfléchir sur ses propres démarches et sur ses ambitions. En retour, la philosophie se révèle être pour la psychologie un foyer de questionnements et de concepts extrêmement fécond.
 

Bibliographie, lectures recommandées

Bibliographie :

J. Piaget, La psychologie de l’intelligence, Paris, A. Colin, 1947.
J. Piaget, Etudes sociologiques, Genève, Droz, 1965.
J. Piaget, Sagesse et illusions de la philosophie, 2e éd. PUF, 1968.
 

LICENCE - Philosophie