Philosophie de la médecine

  • Cours (CM) 24h
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) 12h
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) 64h

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

Philosophie de la médecine

Cet enseignement sera divisé en deux parties :

La première partie du cours portera sur l’administration de la preuve en médecine, et sur ses spécificités par rapport à d’autres sciences. En particulier, on s’intéressera à la façon dont la médecine, qui cherche à établir des connaissances et des traitements généralisables, rencontre le problème de la variabilité individuelle. Nous examinerons deux réponses classiques à ce problème, celle de la tradition physiologique initiée par Claude Bernard, et celle de l’approche statistique, qui a donné naissance à la méthodologie des essais randomisés contrôlés et à l’épidémiologie. A partir de ces deux voies de la science médicale, nous étudierons les complications de l’inférence diagnostique et de l’inférence causale en médecine.
Dans la seconde partie du cours, nous nous intéresserons à la notion de maladie. Nous examinerons d’une part les problèmes que l’on rencontre pour définir le concept général de maladie, et nous nous demanderons si cette notion, qui relève à la fois de critères objectifs, subjectifs et socio-historiques, est ou non susceptible de recevoir une définition homogène. Nous étudierons enfin les difficultés que l’on rencontre pour définir, identifier, classer et expliquer les maladies particulières.
 

Bibliographie, lectures recommandées

Bibliographie :
  • C. Bernard [1865], Introduction à l’étude de la médecine expérimentale, Paris, Le livre de poche, 2008.
  • G. Canguilhem, Le normal et le pathologique, Paris, PUF, 1966.
  • A. Fagot-Largeault, Philosophie et médecine, Paris, PUF, 2010.
  • J. Gayon, « Epistémologie de la médecine », dans Lecourt D. (dir.), Dictionnaire de la pensée médicale, Paris, PUF, 2004, pp. 430-39.
  • E. Giroux, Après Canguilhem, Définir la santé et la maladie, Paris, PUF, 2010.
  • E. Giroux, « Philosophie de la médecine », dans A. Barberousse, D. Bonnay et M. Cozic (dir.), Précis de philosophie des sciences, Vuibert, 2011, pp. 404-441.
  • E. Giroux et M. Lemoine (dir.), Philosophie de la médecine. Santé, maladie, pathologie, Vrin (coll. Textes-clefs), 2012.
  • D. Schwartz, Le jeu de la science et du hasard. La statistique et le vivant, Flammarion, 1994.
  • H. R. Wulff, S. A. Pedersen et R. Rosenberg, Invitation à la philosophie de la médecine, Montpellier, Sauramps médical, 1993.

Contact

Faculté de Philosophie

7 RUE DE L'UNIVERSITE
67000 STRASBOURG
0368856460

Responsable

Michel Le Dû


LICENCE - Philosophie