Parménide revisité : deux publications de Maurice Sachot

10 mars 2017

Le Poème de Parménide constitue une énigme depuis le jour où il fut écrit. Aujourd'hui, Maurice Sachot, professeur émérite à la Faculté de philosophie, en propose une interprétation totalement rénovée, conquise à même le texte, dans le respect de sa lettre et de son esprit. Deux publications complémentaires vous feront découvrir les beautés et la profondeur de ce texte fondamental de la pensée grecque et occidentale.

Le Poème de Parménide restauré et décrypté,  Strasbourg, en ligne sur le site de l’Université de Strasbourg, 2016, 207 p., bibliographie, index.
Texte complet : Le Poème de Parménide restauré et décrypté

Résumé
Restauré et décrypté, le Poème de Parménide  fait découvrir le véritable projet de son auteur : proposer, en pur « physicien », une théorie générale qui permette à la fois de sauvegarder et de concilier la permanence du monde et le changement non moins permanent de tout ce qui est.  Cette découverte est livrée telle qu’elle a été effectivement menée. Elle fait franchir une première porte, dont certains autonymes sont la clé (chap. I). Elle donne accès à la première partie du Poème, dans laquelle sont énoncées pour la première fois les règles épistémiques auxquelles toute connaissance du réel doit se soumettre pour prétendre à quelque vérité (chap. II). Ces règles deviennent à leur tour la clé qui ouvre à la seconde partie, dans laquelle l’Éléate présente sa propre conception du monde, considéré dans sa totalité et formant un tout (chap. III). Alors, et alors seulement, il devient possible de décrypter le préambule, dans lequel Parménide décrit, en termes métaphoriques, l’itinéraire qui a été le sien et la difficulté majeure qu’il a dû surmonter pour atteindre « le cœur de la vérité » (chap. IV). Au terme, Parménide se révèle être un pur « physicien » qui, parce que très rigoureux dans sa démarche – il a fondé l’épistémologie que nous partageons tous depuis lors en Occident –, a cherché à comprendre le monde tel qu’il est et a proposé un modèle aussi puissant qu’original qui puisse en rendre compte.

 

Parménide d’Élée, fondateur de l’épistémologie et de la science. Commentaire analytique du Poème, Strasbourg, en ligne sur le site de l’Université de Strasbourg, 2017, 119 p., bibliographie, index.
Texte complet : https://univoak.eu/islandora/object/islandora%3A58219

Résumé
Cet ouvrage présente pour un public non hellénisant les résultats de la recherche exposée dans le volume précédent. Est d’abord présenté (chap. I) le modèle général explicatif que Parménide appelle diakosmos, « transmonde ». Suit, en trois chapitres, une analyse suivie du Poème : celle du proème, qui présente en termes métaphoriques l’itinéraire que l’Éléate a suivi pour sortir de l’impasse dans laquelle ses pairs s’enfermaient et élaborer un modèle explicatif satisfaisant à ses yeux (chap. II). Le chapitre III traite de la première partie du corps du Poème, à savoir principalement des principes épistémiques fondamentaux qu’il est impératif de respecter si l’on veut avancer dans la recherche du vrai. Le chapitre IV, portant sur la seconde partie de l’œuvre, révèle comment l’Éléate tentait d’expliquer la totalité des choses à l’aide de son modèle diacosmique.